Faire son feu de camp | Les Techniques pour réussir

Réussir son feu de camp !

Découvrez les différentes techniques et astuces pour réussir à faire feu de camp. Le feu de camp de par son effet rassembleur, sa lueur, sa chaleur fait partie de la tradition du plein air. La gestion saine de celui-ci devient inévitable si l’on souhaite préserver les privilèges qu’il nous offre !

Les bases d'un bon feu de camp

Avant d’allumer un feu assurer vous de connaitre les bases ainsi que les préconisations marquer ci-dessous !

Le triangle du feu

Cette méthode est la première base à connaitre lorsque l’on souhaite faire du feu. il désigne les trois éléments nécessaires à un feu pour brûler.

  • Combustible : ce peut être un peu tout et n’importe quoi. En gros, tout ce qui ne peux pas fondre peut brûler.
  • Chaleur : chaque élément pour s’enflammer doit atteindre une certaine température. Par-exemple le bois commence à brûler à environ 300°C.
  • Oxygène : est un comburant est une substance chimique qui a pour propriété de permettre la combustion d’un combustible.
Triangle du feu

Les préconisations à prendre

• Une zone dégagée :

avant de commencer à faire un feu il faut bien choisir l’emplacement de son feu. En effet, préféré un en droit découvert et pas trop sec pour le feu. De plus, restez éloigné de tout éléments hautement inflammables. Enfin évité les feux sous les arbres.

• Un responsable feu : 

Une personne doit avoir la charge du feu que ce soit pour l’alimenter ou bien pour le surveiller et éviter tout départ. Le responsable du feu est aussi présent pour rappeler les règles aux personnes circulant proche du feu.

• Un jerrican : 

Un moyen d’éteindre un feu est obligatoire et doit être à proximité du feu (moins de 5 m) avant même d’allumer celui-ci. Il doit également être proportionnelle à la puissance du feu (Ex : Pour un bucher il est préconisé d’avoir un tuyau d’arrosage).

• Une pelle : 

Un outil pour pouvoir remettre les braises et les bouts de bois en feu au centre du cercle est très utile. Le responsable feu est chargé d’utiliser cet outil afin de maitriser son feu.

• Creuser un trou : 

Enterrer de 5-10cm le foyer du feu à plusieurs avantages. Tout d’abord cela permet de limiter sa propagation au sol. Deuxièmement, cela permet de protéger les braises et d’allumer plus facilement un feu lorsqu’il y a du vent.

• Encercler avec des pierres : 

Comme pour creuser un cela permet de réduire les risques de propagation du feu mais, peut s’avérer utile si l’on souhaite poser une grille pour la cuisine notamment pour un barbecue.

Les techniques d'un feu de camp

tipi pour faire un feu de camp

La technique du tipi

Cette structure classique en forme de cône porte le nom de l’habitation indigène à laquelle elle ressemble. Une large base circulaire permet un grand débit d’oxygène, donc il brûle chaud. Il est également facile à nourrir en ajoutant plus de bâtonnets contre sa structure verticale. Comme ce feu consomme rapidement du bois et nécessite un entretien constant, il est préférable de l’utiliser pour réchauffer rapidement ou pour de petites tâches de cuisson, comme faire bouillir l’eau (ex : attendre que le tipi s’effondre, puis mettre le pot d’eau sur les charbons et ajouter de petits bâtons autour du pot pour garder le feu en marche).

Bucher d'un feu de camp

La technique du bûcher

Le meilleur feu pour se chauffer est le feu en bûcher. Pour le faire, mettez un foyer au centre, et construisez un échafaudage tout autour (l’image est trompeuse : il faut mettre du bois seulement sur le côté pour faire des « mûrs » et laisser l’intérieur « vide », afin d’y mettre du bois de taille progressive. Refermer ensuite le toit, en n’oubliant pas de laisser un trou pour allumer le feu ! Puis lancez-le. Ce feu consomme énormément de bois vite mais fournir beaucoup de chaleur également rapidement ! Vous pouvez construire un mur à l’opposé du feu par rapport à vous, qui servira de « réflecteur » de chaleur

Les 7 astuces pour réussir son feu

#1 Choisir du bois sec et éviter le bois mort ! 

Cela vous permettra d’allumer un feu plus rapidement et éviter de vous énerver sur un bois gorgé d’eau.

#2 Faire une base sèche ! 

Si le sol est mouillé ou humide essayer de faire une base sèche avec du bois, feuilles, etc.

#3 Utiliser des allume-feux maison ! 

Un nombre insoupçonné d’allume-feu existe mais, dans les pratiques de la vie de tous les jours, encore plus lorsque l’on fait du camping. (Café, résine de pin, journal, rouleau de papier toilette, torchon, écorche, épine de pain, branche de sapin, etc.)

#4 Respecter l’évolution du diamètre du bois ! 

Lorsque l’on rajoute du bois il faut toujours le rajouter avec un diamètre toujours plus important en évitant de sauter les étapes.

#5 Préparer le bois pour la première heure ! 

En effet, les 15-30 premières minutes d’un feu sont cruciaux et vous demanderons beaucoup plus de sollicitations que par la suite.

#6 Adapter vous aux conditions ! 

Les conditions météos et climatiques sont toujours différentes pour l’allumage du feu de camp. Alors, adaptez votre feu à la situation.

#7 La Sécurité avant tout ! 

Prenez des décisions en mettant la sécurité en priorité. Le feu de camp sert à éclairer, à cuisiner, et à pleins d’autres activités mais surement pas à se blesser.

Bonus : N’oubliez pas que l’on ne peut pas faire des feux de camp partout et à n’importe quel moment. Renseignez-vous sur la législation en vigueur à l’endroit où vous prévoyez de faire votre feu de camp.

Les dernières actualités

Imaginaire de camp scout sur le royaume de ghenjoi

Comment créer un imaginaire ?

Le camp scout approche à grand pas, mais vous n’avez pas encore d’idées d’imaginaires. Vous ne savez pas comment mettre en place un imaginaire pendant les réunions ? Voici quelques conseils et bases pour créer votre propre imaginaire

En savoir plus +

L’association des scouts d’Altkirch (Alsace, Haut-Rhin)  est un organisme qui a pour but de faire vivre des aventures incroyables pour les petits et grands.